Marche sature (en apparence), mauvaise reputation, utilisateurs insatisfaits, modele reposant sur la gratuite…

Marche sature (en apparence), mauvaise reputation, utilisateurs insatisfaits, modele reposant sur la gratuite…

Sur le papier, les Tinder, Happn, Bumble, Badoo et autres applications de rencontres devraient avoir disparu https://besthookupwebsites.org/fr/christiandatingforfree-review/ depuis longtemps.

Pourtant, elles brassent des milliards.

Ce billet est extrait de notre hors-serie consacre a l’amour. A retrouver en kiosque.

Devinette : quel est le comble pour une application de rencontres ? En promettre de splendides tout en traitant ses salariees comme des objets sexuels. Notre mauvaise blague debute en 2011, quand Whitney Wolfe participe, avec ses partenaires masculins, a la realisation du fameux Tinder.

L’amour va durer trois ans et se terminera en gali?re : Whitney Wolfe poursuit son ex-employeur en justice Afin de discrimination et harcelement sexuel ! Avec le million de dollars de dedommagement qu’elle aurait touche, elle cree, en 2014, une application concurrente. Bumble se distingue en autorisant exclusivement les femmes a faire le premier nullement.

L’avenir lui sourit : Andrey Andreev, le fondateur de Badoo – une autre appli de rencontres – est seduit et lui propose un partenariat.

L’idylle, une telle fois, dure 5 annees avant que le scandale n’eclate a nouveau.

En 2019, les employes londoniens de Badoo accusent, dans les pages du magazine Forbes, un patron, Andrey Andreev, de diffuser une culture toxique et misogyne. Les lecteurs apprennent surtout que les mises a jour techniques de l’appli sont baptisees d’apres les noms « de scene » des stars du porno. Une enquete est diligentee et le patron reste, mais le nom reste discretement retire de l’organigramme officiel.

L’ete dernier, c’est au tour d’une application francaise d’etre couverte d’opprobre. Le fondateur et dirigeant d’Happn quitte precipitamment l’entreprise apres avoir ete accuse, sur Mediapart, par 70 anciens et actuels salaries de sexisme et de violences sexuelles. Decidement…

Inscrit(e) sur quelques applis

A l’ere #MeToo, ces affaires peu reluisantes sur les coulisses du marche des rencontres amoureuses auraient pu provoquer des appels au boycott et refroidir les ardeurs des investisseurs.

Etrangement, nos milliards continuent de pleuvoir dans ces employeurs qui trainent des casseroles. Lors d’une derniere Saint-Valentin, le groupe Bumble, tout juste entre en Bourse, reste valorise a 13 milliards de dollars, le concurrent Match Group (maison tante de Tinder) a 45 milliards de dollars.

Quant a J’ai Francaise Happn, elle a leve en sept ans 35 millions d’euros. Paralli?lement i  cela, chaque annee, des dizaines d’entrepreneurs appates avec ce autre eldorado se lancent et parviennent eux aussi a croquer une part du gateau d’un marche qu’on imaginerait sature avec ses plus de 2 500 sites et appli de rencontres.

On epuise rapidement les opportunites de rencontres via ses amis, sa famille ou ses collegues, alors qu’on n’a pas fera le tour de Tinder, les possibilites de rencontres y sont infinies,

« Les celibataires n’ont gui?re une pratique “monogame” des applis. Pour maximiser leurs chances d’effectuer de belles rencontres, ils sont inscrits sur plusieurs en aussi temps libre », indique Catherine Lejealle, sociologue chercheuse a l’ISC Paris Business School.

Il faudra dire que des investisseurs ont de quoi etre rassures tant le marche est porteur. Depuis que ces applis existent, le nombre de celibataires et donc d’utilisateurs potentiels ne cesse d’augmenter.

En 2008, annee de lancement d’Adopte votre mec, 37,2 % des Francais ages de 15 annees ou plus etaient celibataires, selon l’Insee. Dix ans prochainement, l’Institut en recense 41,3 %.

Une preuve de l’inefficacite des applis ? Surement. Mais rien n’entame l’espoir des celibataires. Ils et elles sont i  chaque fois plus nombreux et grandes a telecharger ces applis.

Segmenter Afin de appater

Sur le marche des applis, il y en a pour tous les styles, l’ensemble des ages, chacune des passions… meme les plus rares. C’est d’ailleurs comme i§a qu’elles se partagent le marche et se distinguent : en visant un segment tres cible de la population.

Pour les amoureux en nature revant de week-end romantique dans une ferme bio, intraitables sur le tri des dechets et ne loupant aucune intervention de Greta Thunberg, ils font GreenLovers, Amours Bio et Bioflirt. Mais gare au cas de conscience : augmenter son empreinte virtuel pour tomber sur l’amour durable, est-ce pardonnable ?

Pour les anti-Casanova qui cherchent moins a multiplier des conquetes qu’a tomber sur l’elu(e), depuis Once, lancee en 2015. Tous les jours, l’algorithme vous propose un seul et unique profil. Cela evite de faire le tri soi-meme et permet de reperer « la » personne ou a l’inverse de ronger son frein jusqu’au lendemain.

Pour ceux qui votent a droite ou ceux qui votent a gauche, il y a aussi des applis : Righter pour les trumpistes, a toutes les Etats-Unis ; Gauche-rencontre et Droite-rencontre en France. Mes Insoumis aussi avaient lance, lors de l’election presidentielle de 2017, leur propre Meetic via Facebook : Insoumeetic. Qui sait, peut-etre la mayonnaise prendra-t-elle a nouveau au sein des mois a venir…

En 2020, App Annie, societe specialisee dans l’analyse de precisions mobiles, a comptabilise 560 millions de telechargements. Manque etonnant, puisque « ceci ne leur coute rien. L’inscription reste gratuite et ne prend que deux minutes », precise la sociologue Catherine Lejealle pour justifier le succes de ces applis alors que leurs ainees avaient fera 1 bide.

« Dans les annees 1980, seule une personne concernant 50 en France avait recours a toutes les petites annonces ou a une agence matrimoniale. Aujourd’hui, environ une personne sur quatre (agee de 18 a 65 ans) a deja utilise une application ou un site », rapporte Notre sociologue Marie Bergstrom, au sein des Nouvelles Lois de l’amour (ed. La Decouverte).

Commissions sur informations

Mais si c’est gratuit, pourquoi nos investisseurs avides de rendement y placent-ils leurs billes ? Comment Match Group (Tinder), pour ne retenir qu’un exemple, parvient-il a engranger 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires par an ?

« Ces entreprises, comme les Airbnb, Leboncoin, Blablacar et autres plateformes mettant en relation des inconnus, font part du marche “Biface”. En son coeur, nos utilisateurs creent a J’ai fois l’offre et J’ai demande. Afin que l’une et l’autre grossissent et que le marche fonctionne en permettant a chacun d’y tomber sur le bonheur, on doit attirer le plus d’utilisateurs. D’ou la gratuite », explique Beatrice Beatrice Durand-Megret, enseignante-chercheuse en strategie marketing a l’EMLV et etudiant les applis et sites de rencontre avec l’economiste Valerie Rabassa.

Leave a comment

Your email address will not be published.